METIERS

les-metiers-artisans

Fiches métiers
Carreleur-Mosaïste | Charpentier | Plombier-Couvreur-Chauffagiste | Electricien | Maçon | Menuisier | Peintre | Plâtrier | Serrurerie | Terrassement
Carreleur-Mosaïste
Le métier
Le carreleur-mosaïste arrive sur le chantier lorsque le gros-œuvre est terminé. Il coordonne son travail avec le plombier-chauffagiste, l'électricien et le peintre. Seul ou en équipe, il travaille en intérieur, dans les logements, hôpitaux, laboratoires industriels, piscines, et en extérieur sur les façades, les dallages de jardins, les passages publics ou les décors urbains. Il façonne et pose une grande diversité de matériaux : les grès émaillés ou céramés, les faïences, l'ardoise, les marbres, la terre cuite, les pâtes de verre, la lave émaillée.
L'emploi
Activité économique :
La décoration, l'aménagement d'intérieur.
Clientèle :
HLM : 3 %, autres administration : 2 %, administrations locales : 8 %, particuliers : 54 %.
Évolutions :
Les techniques mises en œuvre.
Les qualités requises
- Rigueur et précision.
- Sens du décor.
- Goût du calcul et du dessin.
- Bon contact et goût des relations commerciales.

Charpentier
Le métier
Le charpentier donne à la maison son toit. Le matériau utilisé, le bois, offre selon ses origines une grande variété de résistance, de dureté… Il s'agit donc bien de comprendre comment s'équilibrent les forces par le choix des essences, le façonnage des poutres, leur assemblage et l'installation de l'ensemble. Il réalise des constructions aussi diverses que des chalets, des maisons en bois, des hangars agricoles, des ateliers industriels, des passerelles.
L'emploi
- Activité économique :
Resserrement des marchés du "non résidentiel" et de la maison individuelle.
La rénovation et l'entretien représentent 57 % du CA des artisans, toutefois la baisse du prix de l'habitat neuf, concurrence les rénovations.
Développement des accessoires de charpente type lucarnes, soupentes qui permettent d'aménager les combles (lié à l'augmentation du prix de la surface habitable).
- Clientèle :
Les ménages : 70 % du Chiffre d'affaires des artisans menuisiers est réalisé dans le secteur logement, essentiellement en habitat individuel.
- Évolutions :
Les techniques d'agencement et de réhabilitation.
Les techniques d'étanchéité et d'isolation.
Les qualités requises
- Goût du travail en équipe et au grand air.
- Sens de l'organisation et de la représentation géométrique.
- Aptitude à visualiser dans l'espace et en perspective.
- Sens de l'équilibre, résistance physique et rigueur.
haut de page

Plombier-Couvreur-Chauffagiste
Le métier
Le plombier-chauffagiste peut travailler dans plusieurs domaines différents : l'installation sanitaire (eau), l'installation thermique (chauffage) et la climatisation. Qu'elles soient en plomb, en cuivre, en fonte, en inox ou en matière plastique, ce sont toujours des canalisations que le plombier doit agencer judicieusement pour un fonctionnement régulier et fiable. Il calcule les volumes et débits et dessine le réseau qu'il va mettre en place. Il prépare les tuyauteries avec soin, les cintre, les coupe et les assemble en circuits. Soucieux du respect des économies d'énergie, il s'attache à faire des calculs thermiques précis.
Le couvreur intervient quand les murs et la charpente d'une construction sont terminés. Il réalise les toits, les répare et les entretient. Il utilise l'ardoise, la tuile de terre cuite ou de béton, l'amiante ciment, le chaume. Il se sert aussi du zinc, de tôle galvanisée, de cuivre et de plomb pour les chêneaux, les gouttières, les lucarnes, les raccords de cheminées.
L'emploi
- Activité économique :
Installation des chauffages individuels dans les immeubles, progression de la climatisation dans le secteur tertiaire (retard important par rapport aux autres pays).
- Clientèle :
Les particuliers.
La sous-traitance sur chantiers.
Répartition de la production selon la nature des clients 1993 : Entreprise : 17 %, HLM : 3 %, autres administrations : 2 %, administrations locales : 7 %, ménages : 65 %
- Évolutions :
Progression des travaux d'économie d'énergie sous l'influence des Pouvoirs Publics.
Techniques de mise en service et de dépannage.
Les qualités requises
- Bonne connaissance du calcul, du métré, du dessin, précision, méthode.
- Goût et sens de la décoration.
- Bon contact et goût des relations commerciales.
- Respect des normes et des règles de sécurité.
haut de page


Electricien
Le métier
L'électricien est celui qui installe des réseaux et des équipements domestiques et industriels utilisant un peu ou beaucoup des puissances énormes fabriquées par les centrales électriques. L'électricien est appelé à exercer son métier dans une multitude de situations : habitations, bureaux, industries, commerces, spectacles, grands travaux, chantiers, car c'est lui qui installe les accès électriques pour faire fonctionner les outillages de tous les corps de métier. Il dessine le plan du réseau qu'il va mettre en place, il tient compte des demandes de l'utilisateur, des contraintes techniques de l'installation et des normes de sécurité. Avec le progrès, ses domaines d'activité s'étendent et le conduisent à apprendre de nouvelles techniques comme celles de la domotique ou des courants faibles.
L'emploi
- Activité économique :
Le métier connaît une baisse significative de son activité depuis juin 1992. Les électriciens installateurs souffrent du ralentissement général de la construction, ainsi que de la moindre importance accordée à l'éclairage public et dans les travaux neufs pour l'industrie. L'activité progresse dans les travaux de rénovation des logements.
- Clientèle :
Les particuliers dans le domaine de l'entretien représentent les 2/3 du volume d'activité des artisans. Une grande partie du parc bâti doit être mis aux normes et l'installation de nouveaux équipements implique une modification constante des installations existantes. Les entreprises générales de bâtiment et pavillonneurs en sous-traitance. Les collectivités locales et établissements publics (éclairage, signalisation routière). Répartition de la production selon la nature des clients 1993 : Entreprises : 31 %, HLM : 4 %, autres administrations : 2 %, administrations locales : 8 %, ménages : 48 %.
- Evolutions :
Immotique (courant faible).
Télécommunication : interphone.
Protection : alarme, détection.
Climatisation.
Les qualités requises
- Goût du calcul et de la physique, méthode, sens de l'organisation et de l'initiative.
- Rigueur et application, sens des responsabilités.
- Adaptabilité.
haut de page

Maçon
Le métier
Juste après le départ des engins qui ont nivelé le terrain, le maçon implante le bâtiment et prépare ses fondations, coule la dalle, monte les murs et cloisons, pose les planchers : il met en place tous les éléments porteurs de la construction. L'industrie a beaucoup apporté au maçon, les recherches sur les composants ont fait apparaître des matériaux très diversifiés et fiables pour la solidité, l'isolation thermique et phonique, la souplesse au vent ou l'étanchéité. Le maçon emploie aussi des ensembles préfabriqués (poutrelles, hourdis, prédalles) qui garantissent une grande rapidité d'exécution.
L'emploi
- Activité économique :
Le chiffre d'affaires des artisans en 1994 : 60 Mds F (51 % travaux d'entretien, 49 % logement neuf)
Logement : 82 % (51 % en neuf et 49 % en entretien)
Bâtiment non résidentiel : 18 % (38 % en neuf et 62 % en entretien)
- Clientèle :
Maîtres d'ouvrage : entreprises générales de bâtiment, sociétés de construction…
Particuliers : entretien et aménagement (64 % en 1993).
Sous-traitance : 25 % des travaux des artisans.
Répartition de la production selon la nature des clients en 1993 :
Entreprises : 21 %, HLM : 2 %, autre admistration : 1 %, ad.locale : 6 %, ménages : 64 %.
- Evolutions :
Les techniques du second œuvre.
Le commercial et la communication.
Les techniques de réhabilitation.
Les qualités requises
- Goût du travail en équipe et au grand air.
- Sens de l'initiative.
- Capacité à s'organiser et gérer son temps.
- Résistance physique.
haut de page

Menuisier
Le métier
Le menuisier fabrique et pose, les fenêtres, volets, portes intérieures et extérieures, cloisons, placards, escaliers, parquets… Il fournit une prestation sur mesure. Il travaille essentiellement le bois, cependant les progrès techniques ont apporté une nouvelle gamme de matériaux utilisés dans la menuiserie : l'aluminium et le PVC.
L'emploi
- Activité économique :
Resserrement des marchés du "non résidentiel" et de la maison individuelle.
La rénovation et l'entretien représentent 57 % du CA des artisans, toutefois la baisse du prix de l'habitat neuf, concurrence les rénovations. En raison de l'expansion des préfabriqués, le menuisier pose de plus en plus des éléments fabriqués industriellement (portes, fenêtres, lambris).
Développement des accessoires de charpente type lucarnes, soupentes qui permettent d'aménager les combles (lié à l'augmentation du prix de la surface habitable).
- Clientèle :
Les ménages : 70 % du CA des artisans menuisiers est réalisé dans le secteur logement, essentiellement en habitat individuel.
- Evolutions :
Les techniques d'agencement et de réhabilitation.
Les techniques d'étanchéité et d'isolation.
Les qualités requises
- Sens artistique.
- Soin, précision, minutie, habileté.
- Sens de l'organisation et de la représentation géométrique.
- Bon contact et goût des relations commerciales.
haut de page

Peintre
Le métier
Le peintre en bâtiment recouvre les matériaux bruts de construction dans un but de décor, d'hygiène et de protection contre les facteurs de dégradation (eau, air, poussières). Le peintre décorateur imite les bois, les marbres et exécute des patines ou des trompes l'œil.
Le poseur de revêtements habille sols, murs et plafonds.
Le vitrier miroitier trouve sa place dans l'agencement de magasins, de halls d'accueil et le décor intérieur de l'habitat. Il installe vitrines, miroirs et baies vitrées.
Le peintre-vitrier-moquettiste travaille très souvent à rénover des surfaces anciennes, qu'elles soient intérieures ou extérieures. Il doit alors retrouver les techniques spécifiques à une époque donnée et parfois même à les reconstituer exactement pour réparer sans causer de nouveaux dégâts.
L'emploi
- Activité économique :
La décoration, l'aménagement d'intérieur
- Clientèle :
Répartition de la production selon la nature des clients 1993 : Entreprises : 26 %,
HLM : 3 %, autre administration : 2 %, administration local : 8 %, ménages : 54 %.
- Evolutions :
Les techniques mises en œuvre.
Les qualités requises
- Sens de la décoration et de l'harmonie des couleurs.
- Goût du dessin et du calcul.
- Soin et précision.
- Sûreté de la main et de l'œil.
- Bon contact et goût des relations commerciales.
haut de page
Plâtrier
Le métier
Le plâtrier intervient dans la construction dès que le gros-œuvre est terminé. Son action vise à donner aux surfaces laissées brutes par le maçon, un aspect lisse sur lequel on pourra appliquer les revêtements de décor les plus fins : peinture, papier peint. Il travaille soit avec du plâtre en poudre qu'il délaie lui-même dans de l'eau, soit avec des produits secs : carreaux et plaques. Il monte des cloisons directement avec des éléments préfabriqués ou bien avec des briques qu'il enduit de plâtre humide. Il peut également travailler en extérieur, le plâtre est alors mélangé avec du sable. Le plâtrier staffeur ornemaniste ne se contente pas de lisser des surfaces planes, il réalise aussi des corniches, des moulures, des rosaces qui ornent murs et plafonds.
L'emploi
Aménagement, Finitions
- Activité économique :
La décoration, l'aménagement d'intérieur.
- Clientèle :
Répartition de la production selon la nature des clients 1993 :
Entreprises : 26 %, HLM : 3 %, autre admistration : 2 %, ad.local : 8 %, ménages : 54 %.
- Evolutions :
Les techniques mises en œuvre.
Les qualités requises
- Sens de la méthode et de l'organisation.
- Rapidité, soin et précision.
- Goût et sens de la décoration.
- Bon contact et goût des relations commerciales.
haut de page

Serrurerie
Le métier
Le serrurier métallier exerce une profession très diversifiée. Installateur de serrures de plus en plus sophistiquées, il sait aussi forger, souder, ajuster, monter des menuiseries et des charpentes métalliques ou vérandas.
L'emploi
- Activité économique :
Resserrement des marchés du "non résidentiel" et de la maison individuelle. La rénovation et l'entretien représentent 57 % du CA des artisans, toutefois la baisse du prix de l'habitat neuf, concurrence les rénovations.
- Clientèle :
Les ménages : 70 % du CA des artisans menuisiers est réalisé dans le secteur logement, essentiellement en habitat individuel.
Les qualités requises
- Ingéniosité, précision.
- Robustesse et équilibre (charpentier métallique).
- Aptitude à visualiser dans l'espace et en perspective.
haut de page

Terrassement
Le métier
Le terrassier creuse et transporte la terre pour préparer un terrain, une route, les voiries, les trottoirs. Il utilise les outils traditionnels (pelle, pioche, curette…) ainsi que des outils modernes tels que le bulldozer, la niveleuse ou la dameuse mécanique.
L'emploi
- Activité économique :
Près de 80 % des entreprises de travaux publics sont artisanales. Les entreprises artisanales ont connu une forte progression ces dernières années essentiellement dans l'aménagement des terres et des eaux.
- Clientèle :
Collectivités locales.
Particuliers (agriculteurs).
- Evolution :
L'aménagement rural, d'espaces verts, la création de routes sont des sources de débouchés pour l'avenir.
Les qualités requises
- Imagination créatrice.
haut de page